"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

mercredi 21 novembre 2007

PPDA met le couvert des Chirac


L'ancien président de la République Française Jacques Chirac a été mis en examen en fin de matinée au pôle financier du Palais de Justice (Boulevard des Italiens, rive droite).



Chirac s'est mis à table. "Détournement de fonds publics", rien que ça.

Mazette ! Un ancien président mis en examen, ce n'est jamais arrivé !

Quelques instants plus tard, Bernadette Chirac, épouse du justiciable, sort de l'immeuble cossu (Quai Voltaire, rive gauche) où elle vit sans bourse délier avec son époux.

Le vaste appartement en duplex du Quai Voltaire est la propriété de la riche famille libanaise Hariri. Les Chirac y logent gratuitement depuis six mois.

Vers 13 heures, alors que son mari quitte la juge du pôle financier, Madame Chirac se dirige d'un pas alerte vers une brasserie voisine du Quai Voltaire.

Bernadette Chirac a rendez-vous pour y déjeuner avec une star des médias. Il s'agit de Patrick Poivre d'Arvor, en personne.

Souhaitons que le présentateur de TF1, ce soir à 20 heures, trouve les mots justes pour présenter en toute sérénité la mise en examen du mari de la dame avec qui il déjeunait quelques heures plus tôt.


Connivence ? Quel gros mot ! C'est une simple coïncidence, bien sûr.

2 commentaires:

Aston a dit…

Les "pas nous, pas nous"

Intéressante la réaction des socialistes à l' annonce de la mise en examen de notre ancien Président. Tous plus contrits les uns que les autres. Désolés même de ce qui arrive si tard à ce grand homme. Y compris Montebourg, dont on se souvient des charges cinglantes, qui se prend désormais à évoquer l' inutile acharnement judiciaire contre un vieil homme malade et diminué (??). Bref, si quelqu'un s'acharne ce n'est certainement "pas nous, pas nous" ! Et qui celà peut-il être alors qui soit rancunier à ce point, anyhow mis à part ? Je me le demande.

Anti-connard a dit…

Détournement de fonds publics ! Certes mais pas à son profit aucun enrichissement personnel là-dedans, juste une pratique (délictueuse) qui avait à l'époque (des faits reprochés) court dans tous les partis politique ! CQFD