"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

lundi 17 janvier 2011

Tunisie : Boujenah, Delanoë, Moati - taisez-vous !


En passant, juste une petite requête adressée au Président de la République Nicolas Sarkozy et à son très efficace Ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux.

Pouvez-vous, monsieur le Président, monsieur le Ministre, placer en résidence surveillée, très surveillée si possible, les ‘people’ nés en Tunisie qui encombrent actuellement les plateaux télé français en ramenant leur fraise ?

J’ai vu ce soir sur Canal+ (dans le ‘Grand Journal’) le brave Michel Boujenah qui n’avait visiblement rien à dire sur le sujet du moment, les événements actuels en Tunisie. Il s’en est d’ailleurs excusé. Mais il était là quand même. Michel Boujenah est né à Tunis en 1952. Il a quitté son pays natal en 1963, à l’âge de 11 ans.

J’ai vu aussi ces derniers jours le pauvre Bertrand Delanoë. Le maire de Paris est né également en Tunisie en 1950. En 1963, à l’âge de 13 ans, il a quitté le pays. Delanoë est propriétaire d’une plaisante villa à Bizerte, la ville de son enfance. Il a, ces derniers jours, ramé comme un fou pour justifier tardivement ses atermoiements à l’égard de Ben Ali. «Je suis Tunisien», a proclamé sur France 2 vendredi le sémillant édile de la capitale. Tunisien, sous Ben Ali. Tunisien sans Ben Ali. Quelle continuité !

J’ai également aperçu dans la lucarne de mon téléviseur le pétulant Serge Moati. On l’aime bien, Moati. Mais il a quitté la Tunisie en 1957 alors qu’il n’avait que 11 ans. Bourguiba venait à peine de prendre le pouvoir. Que vais-je apprendre de la Tunisie d’aujourd’hui en écoutant les fadaises de Moati ?

Résidence surveillée et interdiction de parler de la Tunisie pour ces personnages. Est-ce trop demander, monsieur le Président, monsieur le Ministre de l’Intérieur ?

7 commentaires:

Anonyme a dit…

vous êtes visionnaire...
Tous des faux-culs, l'argent et le pouvoir restent la motivation suprême...
Homo homini lupus

ANYHOW a dit…

Je ne prétends pas être visionnaire. Juste un observateur.

Claudine a dit…

Sachez que comme beaucoup d'exilés de la première heure cad 1956, nous avons la nostalgie de notre pays natal, même si nous sommes reconnaissants à la France d'avoir été une terre d'asile.

Anonyme a dit…

Je trouve cette lettre inutile et dommageable pour la Tunsise. Je suis tunisienne et je pense que nous avons intérêt à ce que les gens qui aiment notre pays, continuent de l'aimer. Heureusement que tout le monde ne pense pas comme vous.

ANYHOW a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
ANYHOW a dit…

Chère Anonyme qui précède,

A propos de la Tunisie, je préfère entendre les Tunisiens et les Tunisiennes comme vous que des personnalités françaises nées il y a longtemps en Tunisie et qu'on n'a guère entendues ces dernières années dénoncer haut et fort le régime de Ben Ali.

On a connu jadis en France, au moment de la Libération, des Résistants de la dernière heure qui n'avaient pas tous brillé par leur courage quand il était nécessaire.

Anonyme a dit…

Sudden Strike 2000 The first person shooter. After this month of ''training'', the
researchers found that the Wii games; in fact, and has a horde of maids that look after her.
And last week, Gove cites games developed by Marcus Du Sautoy, a math professor at
Oxford University, that allow students to actively engage in math and science were used to develop call of duty poster.


Here is my web-site - call of duty 4 games