"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

dimanche 12 juin 2011

Dans le grand bain à Roubaix




Voici bien le musée le plus intriguant et le plus poétique de France. Il se situe à Roubaix dans le Nord et va célébrer bientôt le dixième anniversaire de son existence.

Il s’appelle «La Piscine» car il est abrité dans les murs de la vénérable piscine municipale de la ville.
 
La piscine de Roubaix est née de la volonté d’un maire légendaire de la ville, Jean-Baptiste Lebas, qui en 1922 souhaita que sa ville possédât «la plus belle piscine de France».
Au terme de dix ans de travaux, l’installation fut achevée et offrit aux Roubaisiens un complexe exceptionnel pour l’époque, pourvu d’un bassin olympique de 50 mètres et d’un équipement aquatique d’une modernité exemplaire (douches, baignoires, etc.). 

Nous étions en plein dans le courant de l’«l’hygiénisme», au moment où les salles de bains étaient rarissimes en France et singulièrement à Roubaix.
 
La piscine de Roubaix resta en activité jusqu’en 1985 et fut fermée pour des raisons de sécurité. Par chance, elle ne fut pas détruite. Sur recommandation d'élus avisés, il fut décidé que le lieu serait converti en espace muséographique, destiné à exposer les œuvres locales, le plus souvent remisées dans des sous-sols poussiéreux.

Le musée ouvrit ses portes en 2001 et expose des collections magnifiques et touchantes, en parfaite adéquation avec le décor Art-Déco, pieusement préservé.


Je recommande vivement une visite de cette piscine. Vous ne vous y baignerez pas au sens strict du terme. Mais vous plongerez dans le grand bain d’une ambiance délicieusement nostalgique.
L’endroit est facilement accessible du centre de Lille par le métro. Un joli restaurant, ouvert dans le cadre historique des lieux, vous sustentera. 

Aucun commentaire: