"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

vendredi 8 février 2008

SM, SMS...


Le temps m'a manqué ces derniers temps pour commenter les récentes élucubrations de l'homme à talonnettes qui nous gouverne.

Je résume, même si cela n'a pas pu vous échapper : Nicolas a fini par épouser, en troisième noce, l'ex-top model qui chante en grattant une guitare sèche. Sarko, désormais rembruni, s'est lancé bien vite dans une action en justice contre le site Internet de "Nouvel Observateur", coupable à ses yeux d'avoir divulgué un sulfureux SMS ("texto" en français).

Ce SMS, dont l'authenticité reste à prouver, aurait été envoyé par Nicolas à Cécilia, huit jours avant le mariage avec Carla. La substance du message est la suivante : Cécilia, si tu reviens, je largue l'Italienne. Rien ne prouve que le message existe mais il serait bien dans le style bling-bling-bang-bang auquel nous sommes désormais habitués.

Du haut de ses talonnettes, apprenant que le "Nouvel Obs" publiait cette supposée indiscrétion, l'ex-Maire de Neuilly a frisé l'apoplexie. Il a convoqué son avocat qui a sorti le grand jeu : "faux, usage de faux et recel". Mazette !

En supposant que la proposition ait vraiment été formulée de la sorte par Sarko à Cécilia, j'aurais tellement aimé que Cécilia se repointe gentiment à l'Elysée, juste avant le mariage.

"Chéri, je reviens, tout est oublié", aurait-elle sussuré. Sarko, liquéfié par cet inattendu retour de flamme, aurait chassé l'intrigante italienne et sa guitare sèche. Cécilia aurait alors fait mine, pendant quelques jours, de se réinstaller à l'Elysée.

On aurait alors vu roucouler Nicolas. Mais, la cruelle Cécilia, allant jusqu'à bout de sa machination, se serait rapidement enfuie, sans mot dire.

Nicolas, seul en son palais, se serait lamenté et aurait longuement médité sur la cruauté des femmes, avec ou sans guitare.

1 commentaire:

Bob a dit…

Si je puis me permettre c'est Carla Bruni qui donne dans le « bang-bang » (rapport à sa reprise de Nancy Sinatra qui tourne en boucle sur nos télés nationales).
Ravi de votre retour.