"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

mercredi 6 février 2008

Regrets éternels


Certains prennent encore la peine de prendre la plume pour vous écrire quelques lignes personnelles sur un papier glissé dans une enveloppe timbrée.

Ils sont rares, les amis délicats.

Car la tendance, au mieux, c'est l'e-mail.

Et le plus courant encore, ce sont les condoléances par SMS, par 'texto' si vous préférez.

Quelques mots un peu secs, souvent en abrégé.

C'est rapide et efficace. Comme le passage de la vie au trépas.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je ne vous connais qu' un peu, ou bien je crois vous connaître, à force d'échanges et de commentaires. C'est l'illusion des blogs. Mais votre souffrance est visible depuis quelques temps. Difficile de la partager, d'y compatir, de compenser le vide de l'absence et le poids des regrets, depuis un écran et un clavier. Ce ne sera donc qu'une pauvre tentative..

Aston

marie-josée a dit…

De tout coeur avec vous Anyhow.