"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

mardi 3 juin 2008

Chienne de vie, chienne de Drucker.


Chienne de vie. Chienne de Drucker. Plus jamais il n'y aura, pour ce cabot célébrissime, un après-midi de chien(ne) consacré à sa vautrer aux côtés de son maître Michel Drucker, le dimanche sur France 2.

Olga est morte, chienne de Michel Drucker, sur la table d'un vétérinaire ultra diplômé et aux honoraires confortables, des suites d'un cancer.

Ce qui prouve qu'on est peu de chose, même quand on est l'animal de compagnie de Michel Drucker. Sic transit.

Olga était l'inséparable compagne canine de l'animateur et ne quittait pas le canapé rouge de "Vivement dimanche", chaque dimanche que le Seigneur tout puissant a la bonté de nous offrir.

Olga, 10 ans, s'est éteinte hier entre les mains de son vétérinaire dévoué.

Olga en a vu passer des énergumènes, d'un œil distrait, sur le canapé du patron !

Un peu n'importe qui et n'importe quoi, au fil des semaines : Besancenot, très récemment. Mais aussi toute une ribambelle insipide de "people", une peuplade frelatée qui ne génère que des applaudissements contraints dans un public docile et benêt.

Ajoutons à cela, le retour pathétique de Claude Sérillon, chargé de répandre en grosses couche sur l'invité ce qui reste de la cargaison de cirage de l'émission. Jamais la honte, Claude ? Olga faisait une sale tête en vous observant.

Les invités ? Jugnot, Dorothé, Johnny, Chantal Goya, toutes les vedettes presque trépassées mais pas encore tout à fait. Pas un cimetière, déjà un purgatoire.

Pas étonnant qu'Olga ne soit plus à la fête. C'est comme une gamelle sans piment, une pitance sans renouvellement. Ça ne vous donne pas le goût de vivre. Alors, Olga est morte.

2 commentaires:

Olga a dit…

Wouaf, wouaf !

Anonyme a dit…

Brave chienne qui a eu droit à plus de soins que beaucoup d'humains.