"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

mardi 29 mars 2011

"Comment je suis devenu un écrivain célèbre", le livre réjouissant de Steve Hely

Voici un livre réjouissant et drôle qui se lit d’une seule traite, un livre satirique sur la fabrication d’un best-seller.
Le narrateur est un type minable et désargenté, cantonné dans un boulot alimentaire médiocre : rédiger des lettres de motivation alléchantes à la place de candidats sans envergure espérant entrer dans des universités prestigieuses. Il sait y faire. C’est un bidonneur professionnel.

S’il s’agit de bidonner, se dit-il, bidonnons dans les grandes largeurs. Il se fixe comme projet d’écrire un roman à grand succès. Il n’ambitionne pas d’être un grand écrivain. Surtout pas. Il veut juste fabriquer une marchandise grand public. Il veut être riche et célèbre et, au passage, impressionner une ex-petite amie qui va se marier avec un Australien qu’il méprise.

Notre bidonneur fait la liste des ingrédients nécessaires pour obtenir un gros tirage : une histoire larmoyante, pleine de poncifs et de pathos, avec un rebondissement toutes les deux pages. Il applique la recette. Par miracle, le livre est publié et connaît un certain succès.

Ce succès est amplifié par une interview télévisée dans laquelle l’auteur truqueur révèle ses procédés. Au passage, il cloue au pilori les autres auteurs de best-sellers qui emploient des méthodes identiques. 


Le livre très rythmé et plein de dérision de Steve Hely démonte avec férocité les rouages de l’édition et des médias, complices de la même médiocrité éditoriale.

Le bouquin signé de Steve Hely est paru au Etats-Unis en 2009 (disponible maintenant en collection de poche là-bas). Deux ans plus tard, les éditions Sonatine nous en proposent la traduction française très fluide d’Héloïse Esquié (18€).
C’est le premier roman de Steve Hely qui écrit beaucoup pour la télévision américaine, en particulier pour les shows humoristiques de fin de soirée.

Son récit est décapant et picaresque. Steve Hely prouve qu’on peut écrire un bon livre, distrayant en permanence, sur la fabrication forcenée d’une vraie daube. Une daube fumante qui rapporte de l’argent au point d’intéresser Hollywood.

En le refermant, vous vous interrogerez : et si, moi aussi, je devenais Marc Lévy ou Guillaume Musso ?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Ali Badou !

ANYHOW a dit…

Oui, c'est vrai qu'Ali Badou, dans "Le Grand Journal" sur Canal+, a chaudement recommandé ce livre. Mais je l'avais acheté avant la recommandation d'Ali. Les grands esprits se rencontrent....