"Ce qui barre la route fait faire du chemin" (Jean de La Bruyère - 'Les Caractères')

lundi 2 mai 2011

Trente ans après : photos de Mai 81

J'y succombe néanmoins après avoir retrouvé quelques photos en noir et blanc du printemps 1981.

J'habitais à l'époque près de la place de la Bastille à Paris. J'ai donc assisté à quelques événements autour de  l'élection de François Mitterrand. 

Voici une petite sélection.

D'abord quelques images d'un meeting du Parti Communiste dirigé à l'époque par Georges Marchais. Nous sommes le 28 Mars 1981, place de la Bastille.


Le même jour, le 28 mars, dans la soirée, Valéry Giscard d'Estaing organisait un meeting sous un chapiteau, porte de Pantin. L'ambiance était déjà lugubre.

Dans le métro, à la station Bastille, j'avais repéré ce graffiti qui évoquait la fameuse affaire des diamants qui fut fatale à VGE.

Il y avait d'autres graffiti dans le quartier :


Et puis, ce fut le 10 Mai, la victoire de François Mitterrand, célébrée place de la Bastille, avant qu'un énorme orage n'éclate.

Sur un kiosque à journaux de la Bastille, un anonyme rappelait ce soir-là à Giscard qu'il aurait peut-être dû éviter les chasses africaines chez Bokassa :
 Le 21 Mai, j'étais rue Soufflot dans la foule massée devant le Panthéon où François Mitterrand, le jour de sa prise de pouvoir, venait accomplir un rituel républicain parsemé de roses. Les épines n'ont pas tardé.

De toute cette période, ma photo préférée, c'est celle de ce jeune garçon dont la tête émerge de la foule, place de la Bastille, le jour du meeting communiste. Comme les révolutionnaires de 1789, il brandit une pique au bout de laquelle est plantée une tête, en l'occurrence un masque de Giscard.

Aucun commentaire: